Troyes, l’atout coeur de l’Aube pour la Saint-Valentin

Pour que le 14 février soit ardent, laissez les gondoles à Venise et partez à Troyes, la ville au coeur battant. Sur les traces des amants maudits Héloïse et Abélard, parcourez la carte du tendre d’une ville placée sous le signe de l’amour, ascendant sculpture. Y faire la cour prend alors ton son sens.

 

Une ville qui a grand coeur

Les troyens en sont très fiers et il est devenu l’emblème de la ville. Un coeur monumental bat la chamade quai Dampierre depuis 2013. Une dentelle d’inox, conçue par un couple d’artistes Aubois, Michèle et Thierry Kayo-Houel rougit la nuit grâce à un astucieux jeu de lumière. Une pulsation fragile comme la naissance de l’amour pour une sculpture de 2 tonnes et de 3,5 mètres de haut. Elle est l’épicentre de la ville et le siège de l’amour qui se diffuse dans les artères de la ville.

 

Un parcours artistique et romantique embellit la cité

Enjambant le canal, la passerelle Héloïse n’a rien du pont des Soupirs mais s’inspire du pont des Arts. Les amoureux viennent y accrocher leurs cadenas et l’arbre d’amour, planté place du Préau, est un confident lourd de serments et de promesses éternelles. Les éconduits ou les solitaires qui cherchent l’âme sœur peuvent embrasser La jeune fille qui donne un baiser, sculpture mutine du nééerlandais Sjer Jacobs. Corps tendu et lèvres offertes, la libertine ne vous laissera pas de marbre !

 

Troyes, siège d’une cour d’amour

Troyes fait partie d’un petit nombre de villes qui abritaient un tribunal d’un genre particulier : la Cour d’Amour. Imitant les parlements, elle actait les règlements généraux de l’amour : fidélité, obéissance à sa dame, bonté, hospitalité et promeut poésie et littérature sous la présidence de Marie de France, femme de Henri I dit le libéral. Influente sur les mœurs de l’époque, elle porte loin la voix des femmes qui n’ont pas vraiment voie au chapitre au XIIème siècle.

 

Héloïse et Abélard, la passion éternelle

Héloïse en fit les frais. Ses amours avec Abélard restent un symbole de l’amour courtois. Quand une très jeune fille tombe amoureuse de son brillant professeur et tombe enceinte, le mariage s’impose, certes, mais l’oncle du jeune homme rompt l’enchantement . Abélard est émasculé sur ses ordres et devient moine. La jeune fille entre au couvent et la passion survivra dans une correspondance incandescente. L’amour des deux amants, réunis au Père Lachaise à Paris, imprègne encore la ville. Comme un parfum puissant.

Un serment, deux baisers, Troyes éternelle pour déclarer votre flamme avec Lili rosa, une rose d’amour orangée créée pour la belle Auboise !

 

Office du tourisme de Troyes

 

Photo : Office du tourisme de l'Aube

A lire aussi :

-A Essoyes dans l’Aube, visitez la maison du pientre  Pierre-Auguste Renoir

- Partez sur la trace des Templiers à Troyes

-Préparez votre visite à Troyes dans l’Aube

 

La solution logement à Troyes

Trouver un nid douillet à Troyes est chose facile avec la résidence hôtelière Smartappart. Ses appartements meublés et connectés vont garantiront discrétion et confort et les tarifs sont dégressifs à partir de deux nuits : studio, studio deluxe, 2 pièces

Smartappart Troyes - 15/01/2019