Dans le Calvados, Mondeville programme des festivités tout l’été pour célébrer le 75ème anniversaire du D-Day

Du 3 juin au 31 août 2019, la municipalité de Mondeville fête la paix. La carrière Védie, refuge de la population au plus fort des bombardements de l'été 44,  est dévoilée au public le 15 juin. 

 

Une région sous haute-tension

La région de Caen est sous les feux de la rampe depuis le coup d’envoi des célébrations du 75 ème anniversaire du D-Day. Visite des hommes d’état du monde entier, Mémorial en tenue d’apparat, célébration des vétérans et affluence record du public… Mondeville n’est pas en reste. Elle inaugure les festivités par la visite d'une carrière de la rue des Roches. La carrière Védie, est le clou du spectacle. Après deux ans de réhabilitation, la voilà prête à accueillir des écoliers de Mondeville et de Caen puis à recevoir un public plus large pour la journée unique  du15 juin. Le succès de l’opération atteste de l’attachement de la population pour son patrimoine mémoriel et s’inscrit dans le devoir de mémoire dans lequel la région Normandie est fortement impliquée .

 

Un conservatoire archéologique

Les bombardements des alliés sont intenses à partir du 6 juin 44. La ville de Caen est pilonnée sans relâche pour ralentir les allemands. Granges, étables, caves et des centaines d'hectares de carrières souterrraines sont des refuges salutaires pour la population en danger. 20 000 civils se cachèrent dans les carrières de Caen. La plus belle, la carrière de la brasserie Saingt, est située à Fleury-sur-Orne. Deux hectares de galerie souterraine investis récemment  par les archéologues ont livré un riche inventaire. Le regard neuf posé sur la face cachée de la guerre renseigne sur la violence finale de la bataille de Normandie.  Les carrières situées sous le Plateau ont abrité près de 9 000 Caennais et La Védie fut le foyer de 500 et 600 personnes qui  s'y cachèrent du 6 juin au 12 juillet.

 

Une immersion glaçante 

Imaginez une galerie de 1900 mètres carrés creusée dans l’ancienne carrière d’extraction de la pierre de Caen. Sur les parois de cette curiosité archéologique, pas de dessins pariétaux mais de la sciure de bois au sol et une multitude d’objets laissés par les reclus. Pas de silex ni d’ossements mais des vestiges poignants du quotidien : un flacon de vernis à ongles, vaisselle cassée, bouteille de sirop contre la toux, magazine pour enfants et journaux mais aussi chaussures, semelles, peignes, ciseaux. La routine semble figée dans ces lieux humides et froids au fil de couloirs de 10 mètres de haut et longs de centaines de mètres. On imagine la population affamée, fatiguée par des années de privations et épouvantée par le déluge de feu. Il faut malgré tout organiser la vie courante, répartir des tâches et faire bloc face au danger. L’émotion est au rendez-vous et la victoire au bout du chemin.

 

Fêter la liberté retrouvée

Tout l’été, les quartiers de Mondeville fêteront la paix. Expositions, conférences, spectacles, bals, repas,  pour finir en feu d’artifice le 31 août. La liberté retrouvée à Mondeville engage de nombreux bénévoles, habitants et associations. Ces carrières sont des propriétés privées. Devant un tel succès, les propriétaires Kelly et Sébastien Tesnière envisageraient de ré-ouvrir la Védie pour le 76 ème anniversaire du débarquement en 2020.

Photo : Ville de Mondeville

A lire aussi :

-Un vétéran de la Seconde Guerre mondiale, Jim Radford, fait le buzz sur la plateforme Amazon avec sa ballade folk "The Shores of Normandy"

-Norman Rockwell est l'invité exceptionnel du Mémorial de Caen du 4 juin au 27 octobre 2019

-Ouest-France se mobilise pour le D-Day avec sa série "La Guerre dans les yeux des Normands"

La solution logement à Caen

La résidence hôtelière SMARTAPPART vient d'ouvrir un deuxième établissement dans la ville de Caen. Située dans l'hyper-centre,  la résidence propose des appartements meublés et connectés qui sont une alternative économique à l'hôtel.  Du studio au 2 pièces, ils s'adaptent à tout type de séjour de courte, moyenne ou longue durée et les tarifs sont dégressifs à partir de deux nuits.

Smartappart Caen - 26/06/2019