Les touristes ont plébiscité la Normandie en 2018 !

La Normandie voit son taux de fréquentation augmenter de 5 % en 2018. L’Insee confirme une médaille d’argent : c’est une aubaine pour la région qui s’installe sur le podium, au deuxième rang national des régions touristiques après l’Ile-de-France !

 

Rester au frais lors des étés chauds

En avril, ne te découvre pas d’un fil, l’adage a dit vrai. La météo et les pros du tourisme accusent le coup : 100.000 nuitées de moins qu’en 2017, il y a de quoi faire grise mine ! Mais à partir de mai, l’échappée belle en Normandie n’a pas fait un pli. Au coeur de l’été où les températures caniculaires écrasent le Sud, la région a dispensé sa douceur de vivre et il faisait bon flâner sur les plages du débarquement ! Le tourisme de la fraîcheur attire les seniors et les familles. Hollandais et Allemands, boudant l’Italie et l’Espagne ont également afflué fuyant les températures extrêmes.

 

Un calendrier au poil

Les commémorations du débarquement de la Deuxième Guerre mondiale organisées dans la région ont attiré de nombreux visiteurs friands d’histoire et de culture. Les jours fériés enjambant le joli mois de mai ont permis de longues villégiatures et les ponts bien placés avaient un goût de vacances.

D’avril à septembre, les hôtels, campings et autres types d’hébergements ont totalisé 11 millions de nuitées soit 500.000 de plus qu’en 2017 qui était déjà un bon cru.

 

Une invasion bienvenue

Si l’on redoute la prolifération des vespa velutina, frelons nuisibles à pattes jaunes, certaines invasions asiatiques sont appréciées des professionnels ! La région se réjouit du retour en force des touristes asiatiques, japonais et sud-coréens, venus deux fois plus nombreux que les années précédentes. La France, jusqu’alors placée sur liste noire en raison des attentats, n’est plus terra incognita.

 

La répartition des records

Certains départements tirent le gros lot. L’Orne connaît la plus forte augmentation, +7,8 %, après une année 2017 mitigée talonnée par l’Eure avec +7,7 % dont +12,7 % dans les campings. Seule la Seine- Maritime stagne. Les hôtels normands comptabilisent 5 millions de nuitées (+3,8%) mais les grands gagnants sont les campings avec une fréquentation à la hausse de 9,3 % pour 4 millions de nuitées. Les autres hébergements collectifs de tourisme (résidences hôtelières, villages vacances et auberges de jeunesse) affichent une hausse modérée de 1,5 %.

 

La région Normandie peut être fière de son palmarès. C’est la deuxième année consécutive d’augmentation. Jamais deux sans trois ... Avec le 75ème anniversaire du débarquement et la 35ème édition du tour des ports de la Manche, les hôtels de Caen et Cherbourg seront pris d’assaut et les touristes de mettre les voiles !

Photo : Pixabay

A lire aussi :

-Le hangar à dirigeables d’Ecausseville (Manche), témoin unique de la Première Guerre mondiale

-La Godaille de l’Armement de Cherbourg met sa pêche en ligne à partir du 6 décembre

-Lonely Planet place la Normandie dans le top 10 des régions à visiter

 

La solution logement à Caen et à Cherbourg :

Pour rayonner en Normandie, les résidences hôtelières Smartappart Caen et Smartappart Cherbourg sont une alternative économique à l'hôtel.  Leurs appartements meublés et connectés se prêtent à tout type de séjour et les prix sont dégressifs à partir de deux nuits.