Le 12 juillet 2019 à Cherbourg, le président Emmanuel Macron a inauguré le Suffren , premier sous-marin de la classe Barracuda

Les Barracudas ont les dents longues et les Rubis le savent bien. Le Suffren, tête de série SNA (sous-marin nucléaire d’attaque), nouvelle génération de la classe Barracuda, est un chasseur taillé pour le combat. Il prend le relai de ses ancêtres Rubis qui ont rendu de grands services depuis les années 80 : le Saphir vient juste de rentrer à son port d’attache de Cherbourg pour être démantelé.

 

Un monstre d’acier de 5300 tonnes

Naval Group s’est entouré de 150 entreprises dans la Manche pour construire le Suffren, premier d’une série 6 sous-marins qui serviront jusqu’en 2060. Ce beau bébé de 99 mètres, pouvant rester 70 jours sous l’eau, coûte un milliard d’euros. Un bijou de technologie 10 fois plus silencieux que les Rubis, qui pourrait changer la donne pour la Marine française.

 

Protecteur et défenseur

Sa mission consiste à protéger les bâtiments précieux comme les porte-avions et sous-marins lanceurs d’engins (SNLE) porteurs de missiles nucléaires, à traquer les sous-marins ennemis et à recueillir du renseignement. Aussi discret qu’un banc de crevette, il donnera des acouphènes à toutes les oreilles d’or ennemies ! Avec son hangar de pont amovible à l’intérieur duquel un propulseur sous-marin pour nageurs de combats est embarqué, il aura aussi pour mission le tir de missiles de croisière d’une portée de centaines de kilomètres contre des cibles à terre et le déploiement de forces terrestres.

 

Encore plus Redoutable que plus Terrible

Le Général de Gaulle avait inauguré Le Redoutable en 1967. Nicolas Sarkozy lança Le Terrible en 2008. En 2019, Le Suffren, dont le nom fait moins peur, est pourtant armé jusqu’aux dents : missiles de croisière navals, missiles anti navires exocet et torpilles lourdes. Il est également moins vulnérable : sans périscope (qui obligeait le sous-marin à remonter en surface), des caméras placées en haut d’un mât retransmettent les informations tout en le gardant à couvert.

 

Plus de 450 sous-marins dans le monde

Dans un contexte d’augmentation mondiale du nombre de sous-marins, les Barracudas sont extrêmement attractifs et leurs capacités opérationnelles sont exceptionnelles, assure Hervé Guillou, PDG de Naval Group : « Ca nous classe en toute première division au niveau mondial ». Depuis 12 ans, les 800 entreprises et 10 000 personnes qui ont participé à sa construction se félicitent de participer à la grandeur de la France. Et si le chantier accuse un retard de trois ans, nous restons quand même 30 % moins chers que nos partenaires européens.

 

Sa livraison à la Marine nationale à Toulon est prévue avant l’été 2020.

Photo : Thomas Bregardis-Ouest France-Libre de droits

 

A lire aussi :

-Le Saphir, sous-marin nucléaire français, sera démantelé à Cherbourg

-Cherbourg prend la tête de la région Normandie dans le palmarès du Hors-Série Le Point sur les villes les plus attractives de France

-Au printemps 2019, La Cité de la Mer de Cherbourg nous invite à plonger dans son nouvel espace, l’Océan du futur

 

La solution logement à Cherbourg 

La résidence hôtelière Smartappart est une alternative économique à l'hôtel. Ses appartements meublés et connectés s'adaptent à tout type de séjour, de courte, moyenne ou longue durée. Studios, chambres, appartements, lofts sont à votre disposition pour une formule conviviale et les prix sont dégressifs à partir de deux nuits.